C'est un peu une période #mafamilledeM.

J'ai eu une révélation lors du w-e de Pâques. J'ai réalisé à quel point mes filles étaient indifférentes à ma soeur. Oui elle a versé sa petite larne quand je lui ai appris ma grossesse double, oui elle fait des démonstrations d'émotion à chaque fois qu'elle constate des progrès chez ses nièces, mais la vraie réalitée, plutôt triste, c'est que les enfants, ses nièces, ça ne l'intéresse pas. Ca fait joli sur un profil FB d'avoir des nièces twins, c'est tout.

J'ai réfléchis, je ne l'ai jamais vue jouer avec. Par jouer, je veux dire, se mettre parterre pour faire un puzzle ensemble, inventer des histoires avec les bonshommes des duplos, donner à manger aux animaux de la ferme qui fait de la musique. Vous voyez ce que je veux dire. Elle, elle leur fait des cadeaux, tout le temps. Je veux dire à chaque fois qu'elle les voit, on va dire 5 ou 6 fois par année? Ou alors elle prend des photos sur son iPhone. Et elle leur montre des photos ou des vidéos.

Le w-e dernier donc, repas de famille (chic). Ma soeur avait prévenu d'emblée, elle ne serait pas là avant midi et demi, elle est arrivée à une heure moins le quart. Parce que la veille elle avait un truc et que faut pas déconner, le dimanche matin elle dort (elle habite à 20 minutes en voiture de chez mes parents où se déroulait le repas). Nous, avec deux enfants et en habitant plus loin, on est bien évidemment là avant elle (en fait logistiquement on aurait pu être là à 9h du matin, bien sûr). Du coup, une demi-heure à peine après son arrivée on met les filles à la sieste. Elle en profite vachement comme ça! Elle ne les avait pas vues depuis Noël!

Je reprends donc avec l'entrée en scène de ma soeur. Quand elle arrive, les filles sont à table entrain de terminer leur repas, nous on attend l'arrivée de la duchesse pour pouvoir attaquer l'apéro. Elle a évidemment des cadeaux de Pâques pour ses nièces et a très hâte de les leurs offrir (ce sont des paniers garnis d'une quantité de chocolat qu'il faudrait 1 année pour écouler dans l'estomac d'un deux ans). Elle fait sa mine boudeuse quand on lui explique que le milieu du repas est un moment mal choisi pour les cadeaux, qui plus est quand c'est du chocolat. Re-mine boudeuse quand on lui suggère d'attendre APRES la sieste, histoire de ne pas les surexciter avant, nous aussi on aimerait pouvoir passer à l'apéro.

Après la sieste et le dessert, nous sortons faire quelques pas jusqu'à la place de jeu du bout du chemin. Elle est bien la seule (avec son mec mais bon ça ne compte pas) à ne pas aider les filles sur leur nouvelle trotinette, à ne pas les aider à monter sur l'échelle du toboggan ou sur la balançoire. Elle se contente de regarder, d'un air amusé, ou de discuter avec son Jules.

De retour de balade, elle a un nouveau cadeau pour mes filles (encore du chocolat, si si). Assise dans son canapé, elle tend le premier mouton en chocolat à une de ses nièces qui est à portée et appelle l'autre (qui joue dans une chambre à 5 mètres). Comme elle ne vient pas elle charge sa soeur de lui livrer le cochon en chocolat. Elle ne peut pas aller la voir, et s'agenouiller près d'elle??

Pour Noël, elle a eu une très chouette idée de cadeau pour moi (sans ironie pour cette fois): un guide restaurant qui offre des réductions importantes. Quand elle me l'a offert, elle m'a dit "c'est avec l'offre de baby-sitting". Eh bien nous sommes en avril, ça n'a jamais été possible, parce que vois-tu avec ses horaires de boulot où elle commence tellement tôt, c'est pas possible. Et "griller" un samedi soir, je pense que c'est hors de question pour elle. Ca m'a fait penser à la chanson de Benabar, vous savez celle du pote sur qui l'on peut soit-disant compter mais qui n'est pas libre avant 15 jours et surtout pas le w-e, et pas avant 19h, et pas après 20h... ou un truc dans le genre. Bref, en 2 ans et 4 mois, elle a gardé mes filles une soirée, il y a un peu plus d'un ans maintenant.

Est-il besoin d'ajouter qu'à deux reprises, lors du fameux dimanche de Pâques, lorsqu'elle s'est assise à côté de celle de ses nièces qui en plus est sa filleule, cette dernière a par deux fois fondu en larmes? Comme elle le ferait devant une inconnue en fait (oui, mes filles supportent assez peu les inconnus qui viennent se placer à côté d'elles à table... j'ai décider de ne pas m'en inquiéter). Et ça ne la fait pas flipper un truc comme ça?? Ca ne fait pas tilt dans son cerveau d'adolescente attardée (ado de bientôt 37 balais quand même...)?

Le clou du dimanche c'est quand, sur le départ, elle a suggéré de discuter de temps en temps avec mes filles sur skype. On habite à 15 minutes, si tu veux discuter avec tes nièces, tu viens.

Le dessin ci-dessous est inspiré d'une scène réelle vécue l'été dernier sur ma terrasse... Je vous laisse deviner qui sont les protagonistes.

soeur