Le 20 mars 2010, déespérée, à la recherche d'une bouée de sauvetage, j'ouvrais ce blog. Que de chemin parcouru en 5 ans! Sur ma banière il était inscrit "Monsieur bébé n'est pas pressé". Ma crainte inavouée d'avoir une fille m'avait fait écrire "monsieur", un peu sans que je n'y prenne garde. Et bien ce sont deux Madames et non un Monsieur qui ont débarqués dans ma vie. Deuxième point qui me fait sourire: mon pseudo "Juju" drôlement prémonitoire.

Du monde de la PMA, de l'attente et du désespoir, j'ai débarqué dans le monde de la gemellité. Du rien je suis passée au tout. En l'espace de deux minutes il y a deux ans et demi nous sommes passés de deux à quatre. Chaque jour je mesure ma chance, et je m'applique, dans le stress et la fatigue du quotidien, à ne pas rater une miette de ces mois et de ces années où elles sont encore si petites. Petites mais plus des bébés, elles parlent, elles sont presque propres, elles inventent mille jeux, elles apprennent la trotinette et j'ai l'impression que ça va aller beaucoup trop vite tout ça!

Ca fait trois jours que j'ai reppris les piquouzes et que je me suis lancée dans un nouveau protocole de FIV... même si on n'a pas de chambre pour un bébé et si mon amoureux n'est pas très emballé. Je refuse d'avoir des regrets. J'aimerai pouvoir vivre les choses de façon très détachée mais quand on a mis le pied dedans, c'est pas si facile! A suivre...